Laboratoire d'Informatique de Grenoble Équipe Ingénierie de l'Interaction Homme-Machine

Équipe Ingénierie de l'Interaction
Homme-Machine

La Théorie du Miroir comme cadre unificateur à la conception de systèmes persuasifs

In 14ème conférence ErgoIA (Ergonomie et Informatique Avancée). 2014. à paraître.

Anthony Foulonneau, Gaëlle Calvary, Eric Villain

Biarritz, France

Résumé

Les défis sociétaux tels que l’énergie ou la santé par exemple ont déchainé une dynamique de recherche autour des systèmes dits persuasifs. Cet article dresse un état de l’art sur le sujet et propose la Théorie du Miroir (TOM pour Theory Of Mirror) comme cadre unificateur à l’analyse et à la conception de systèmes persuasifs. TOM est le symétrique de la Théorie de l’Action de Norman, transposée de l’utilisateur au système. Les sept étapes qui la composent permettent d’organiser le savoir en matière de persuasion et donc de soutenir l’analyse et la conception de systèmes.