Laboratoire d'Informatique de Grenoble Équipe Ingénierie de l'Interaction Homme-Machine

Équipe Ingénierie de l'Interaction
Homme-Machine

Penser “Plasticité” peut améliorer la Qualité des Interfaces Homme-Machine : une étude de cas

In Actes de la conférence Ergo'IA 2010. pages 77-84. 2010.

Audrey Serna, Gaëlle Calvary, Dominique Scapin

Calvary, G. and Wolff, M. (Eds.)

Résumé

En Interaction Homme-Machine, la plasticité désigne la capacité des Interfaces Homme-Machine (IHM) à s’adapter aux variations du contexte d’usage () en conservant la qua-lité attendue par l’utilisateur. La plasticité a fait l’objet de nombreuses études ; l’adaptation d’un contexte d’usage à un autre y était envisagée dans le but de satis-faire l’utilisateur final. Dans cet article, la perspective est différente : la plasticité n’est plus l’objet de l’étude mais un moyen pour le concepteur d’améliorer la qualité des IHM. L’étude de cas présentée dans cet article est la conception d’une téléprocédure citoyenne plastique. Nous relatons tous les choix de conception et étudions leur impact sur la qualité des IHM. En particulier, nous montrons que concevoir une IHM pour un petit écran permet d’améliorer la qualité d’une version grand écran conçue au préalable.